Créer son agence immobilière

Le secteur de l’immobilier attire chaque année de plus en de personnes, et à juste titre car la profession est des plus passionnantes. Certains décident même de se lancer à leur propre compte en créant une agence. L’essentiel à savoir.

La création d’une agence passe avant toute chose par des formalités administratives comme le choix du statut juridique de la future société. Pour cela, l’entrepreneur en puissance dispose de différentes solutions: opter pour l’entreprise individuelle et ses différentes formes ou bien créer une société. En entreprise individuelles, plusieurs formes juridiques existent telles que l’EIRL, l’Auto-Entreprise ou encore le statut d’agent mandataire indépendant. Pour la création de société, là encore, il existe plusieurs possibilités intéressantes : la SARL, la SA ou bien par exemple la SAS.

Les agences immobilières répondent à un Business Model particulier. Ainsi une condition d’installation et d’exercice du métier d’agent immobilier réside par ailleurs dans l’obtention de la carte T et de fonds de garantie. La carte T, pour carte Transactions, est délivrée par la préfecture aux professionnels de l’immobilier. Il faut pour cela justifier d’un diplôme en rapport direct avec le métier ou bien avoir préalablement validé 4 voire 10 ans d’expérience au sein d’une agence. Les fonds de garantie sont devenus une obligation depuis la loi Hoguet de 1970 qui oblige les agences à souscrire à une garantie financière pour couvrir les clients en cas de dépôt de garantie par exemple.

Mais créer sa propre agence nécessite également certaines qualités personnelles ainsi que réaliser quelques investissements, de constituer une équipe et de prévoir un délai minimum avant de se lancer. En termes d’investissements, plusieurs postes de dépenses sont à prévoir : le local de l’agence, un parc informatique et un logiciel spécialisé immobilier ou encore des frais de recrutement en sollicitant les services d’un cabinet RH et divers coûts de communication. Des délais sont toutefois à escompter avant de démarrer l’activité : des délais en termes de formalités administratives, sociales et juridiques mais aussi des délais en termes là encore de communication, pour se faire connaître.

L’agent immobilier installé à son propre compte aura la charge de dégager seul une rémunération de son activité. Pour cela, deux principaux moyens existent : le mandat simple ou le mandat exclusif qui lui serviront à mener à bien les transactions. Les commissions qu’il prélèvera sont par ailleurs librement fixées depuis la loi Hoguet de 1986 mais on observe une concentration nationale entre 3% et 8% selon les agences et selon la valeur des biens vendus ou loués.

Parmi les choix d’organisation d’agence immobilière qui s’offrent à vous, une possibilité intéressante pour se créer sa propre agence et de rejoindre une enseigne déjà existante. Pour cela, plusieurs options possibles : intégrer une franchise, rejoindre un réseau de mandataires indépendants ou encore participer à un GIE. Ces trois solutions présentent des avantages non négligeables notamment en termes de force de l’image de marque, de la mise en commun de savoir-faire et d’actifs ou bien de la capacité à garder son indépendance.

Mais il est tout à fait possible également de créer sa propre enseigne d’immobilier. La franchise est à ce titre une excellente solution notamment car l’investissement de départ est bien moindre que sur d’autres formes juridiques telles que les succursales par exemple. La marche à suivre reste assez simple pour autant qu’une bonne organisation soit initiée dès le départ.

A lire aussi :

Rejoindre une agence immobilière

Créée en 2007 par Christophe du Pontavice et Malek Abi-Khalil, effiCity est l’agence immobilière à commission réduite.

Forte d’un réseau de plus d’une centaine de partenaires sur toute la France, effiCity est en permanence à la recherche de nouveaux talents.

En savoir plus
marketCréer son agence immobilière