Ce qu’il faut savoir sur le marché immobilier local

Un bon agent immobilier est un bon vendeur mais également un bon conseiller auprès de sa clientèle. Et pour bien conseiller pour bien vendre, il doit posséder d’excellentes connaissances sur son marché local. Quelles sont les infos à maîtriser sur le bout des doigts? Quelles éléments du marché immobilier local est-il nécessaire de suivre régulièrement ? Focus.

Les prix de vente et de location, et leur évolution

C’est évidemment les premiers éléments que tout agent immobilier se doit de connaître et de suivre à la loupe. Les prix de vente au mètre carré diffèrent parfois grandement d’une ville à une autre, avec même des disparités entre les quartiers. Lorsque certaines villes affichent un prix de 7 000€ au m², d’autres sont bien plus bas, aux alentours de 1 500€ par exemple. Connaître les prix moyens de vente et de location sert notamment à informer ses clients, à attester du fait que le prix affiché d’un bien est bien en concordance avec le marché local.

Il est également important de suivre l’évolution de ces valeurs. Sont-elles plutôt à la hausse ou à la baisse? Doit-on s’attendre à une forte fluctuation. De nombreuses études sont menées sur ce point, il est primordial de rester au fait de l’évolution des prix sur son marché immobilier local. Là encore, cela est utile pour conseiller des vendeurs ou acheteurs potentiels sur le moment le plus opportun de réaliser la transaction.

La taille de l’offre et de la demande

En d’autres termes, combien sont les acheteurs potentiels et les vendeurs en puissance? L’offre est-elle plutôt conséquente ou au contraire restreinte ? Combien il y-a-t-il de maisons individuelles, appartements ou immeubles disponibles à la vente ou à l’achat ?

Disposer de telles informations est capital, car cela fournit de nombreuses informations précieuses à l’agent : si l’offre est large par exemple, il sera certainement possible de prévoir une négociation à la baisse tandis qu’à l’inverse les acheteurs seront prévenus que la transaction devra s’effectuer assez rapidement.

Idem pour la demande, si elle importante, les prix seront appelés à grimper, et toute négociation à la baisse sera assez complexe.

Mais connaître la taille de l’offre et de la demande renseigne avant toute chose sur le potentiel du marché local, le potentiel de réaliser ou non des ventes nombreuses ou encore le potentiel de grignoter des parts de marché à ses concurrents.

Les coûts annexes : le foncier, les taxes et les travaux

Quel est le prix au mètre carré d’un terrain à bâtir ? En plus de vendre des biens, certaines agences proposent des terrains à construire. Mais quid du coût ? Là encore, de grandes disparités existent au sein de la même ville par exemple, selon l’emplacement du terrain, sa proximité avec des commerces, des voies de transports etc..

Dans la même veine, il convient d’être au courant du montant ne serait-ce qu’estimatif de la taxe foncière et de la taxe d’habitation pour quelques biens de références : appartement F3, maison individuelle de 100m². Et ce, afin d’aiguiller au mieux les prospects dans son choix. Et un prospect bien conseillé à toutes les chances de devenir un client satisfait.

D’autres éléments complémentaires doivent par ailleurs être connus comme les principaux artisans et entrepreneurs locaux ainsi que quelques exemples du montant de leur prestation. Il est bon de savoir cela pour informer ses clients, les conseiller, juger de la faisabilité de leur projet. Enfin, se tenir informé des dernières règles en matière d’urbanisme, de POS ou de PLU, confère à l’agent immobilier l’image d’un expert en son domaine, idéal pour fidéliser une clientèle et en gagner une nouvelle.

A lire aussi :

Comment estimer un bien immobilier ?

Quelles sont les commissions pratiquées ?

Créée en 2007 par Christophe du Pontavice et Malek Abi-Khalil, effiCity est l’agence immobilière à commission réduite.

Forte d’un réseau de plus d’une centaine de partenaires sur toute la France, effiCity est en permanence à la recherche de nouveaux talents.

En savoir plus
marketCe qu’il faut savoir sur le marché immobilier local